Informatique / H-tech

Suite aux hésitations d’utiliser Huawei pour déployer la 5G, la Chine menace de s’en prendre à l’Europe

Au début du mois de juillet, les États-Unis ont officiellement reconnu Huawei et ZTE comme étant des menaces pour la sécurité nationale. Depuis la semaine dernière, Huawei est désormais banni du réseau 5G du Royaume-Uni, une décision qui concerne également les infrastructures 4G puisque la nouvelle technologie se base sur ces derniers. Le secrétaire d’État au numérique a ordonné le retrait de tous les équipements utilisés d’ici 2027. L’achat de ces derniers auprès de la société chinoise sera également interdit dès le 1er janvier 2021.

Les États-Unis luttent depuis des mois contre Huawei et indirectement la Chine. En mai dernier, Huawei s’est vu dans l’impossibilité de continuer à travailler avec son fournisseur de puces TSMC, à cause des mesures mises en vigueur par les États-Unis. Évidemment, la Chine ne compte pas se laisser faire, et le gouvernement réfléchit à prendre des décisions similaires concernant les entreprises américaines que ce soit Apple, Qualcomm, ou encore Cisco.

Après les États-Unis, la Chine répond à l’Europe

Mais l’Empire du Milieu pourrait également pénaliser les échanges commerciaux avec l’Europe, puisqu’après le Royaume-Uni voici donc que la France réfléchi à ne pas utiliser les équipements Huawei pour déployer la 5G. De ce fait, Pékin serait prêt à empêcher Nokia et Ericsson d’exporter leurs modèles contenant du matériel fabriqué en Chine vers d’autres pays. Ce combat est loin d’être terminé et ne se cantonne pas seulement à la 5G.

En effet, le gouvernement indien vient d’interdire l’utilisation de 60 applications développées par des sociétés chinoises, dont TikTok. Suite à cette décision, les États-Unis réfléchissent à leur tour à faire de même vis-à-vis de cette application ultra populaire. Ces derniers jours, Amazon a envoyé à ses employés une note dans laquelle il était clairement écrit que l’utilisation de TikTok était interdite (puis a finalement démenti), et une célèbre banque américaine a également pris la décision d’interdire à ses employés d’utiliser TikTok au bureau. 


Source link

Laisser un commentaire