Cameroun

Succession de Biya: les Nordistes dévoilent leur envie

Amougou Belinga ou le suicide du peuple Beti

Directeur de publication de l’œil du Sahel, et promoteur du « Mouvement 10 millions de Nordistes », il affirme dans un post ce lundi 31 août 2020 que l’alternance au sommet de l’Etat ne se fera pas sans le Grand Nord Cameroun.

Alternance, c’est un mot récurrent ces derniers jours. Avec l’âge avancé de Paul Biya, le président de la République, le sujet n’est plus tabou. Dans cette guerre de positionnement les groupes tribaux se font la guerre. Certains parlent de la fédération Ekang. La dernière sortie sur le sujet est celle de Guibai Gatama, directeur de publication du journal l’œil du Sahel et promoteur du « Mouvement 10 millions de nordistes ».

Il vient d’ailleurs de faire une sortie sur sa page Facebook ce lundi 31 août 2020 où il indique que le grand nord est incontournable dans un processus d’alternance au Cameroun. « J’entends des gens dire qu’il faut chasser Paul Biya. Au profit de qui ? Etoudi, c’est une place ! Beaucoup ont tort de croire que les Nordistes sont des naïfs politiques. Toute manœuvre qui ne les mettra pas au centre des décisions politiques est vouée à l’échec », soutient-il.

Une force

C’est depuis le mois de juin 2020 que le journaliste défend la cause des ressortissants de sa région, via son « Mouvement 10 millions de nordistes ». Dès son lancement il affirmait que son initiative est apolitique. «Elle vise à promouvoir et à défendre les intérêts du Grand Nord dans un esprit républicain. Il est impérieux que chaque Nordiste en fasse la promotion pour une appropriation collective de notre poids au Cameroun», expliquait Guibai Gatama le samedi 27 juin 2020.

«Si nous sommes 10 millions, c’est que nous sommes une force. Nous devons l’affirmer. Nous devons peser dans notre pays. Nous avons une place dans notre pays. Nous devons être respectés», précisait ce dernier.

Source : Camerounweb.com

Laisser un commentaire