Cameroun

Scandale sexuel de Paul Motazé : la femme sur les images lave l’honneur du ministre (vidéo)

Les ouvriers de la société  transformés en engin lourd dans le but de décharger des grumiers

Dans un audio dont (dont nous avons réussi à mettre la main) la journaliste Yolande Bodiong, présumée prostituée de luxe du ministre des Finance Paul Motaze dément entretenir une relation avec ce dernier. Mes images très hot dans lesquelles on voyait la journaliste faire des fellations à un homme, eh bien, cet homme, ce c’est pas le ministre Paul Motaze.

‘Des images obscènes accompagnées d’un texte que j’ai reçu depuis lundi soir exposent la nudité de deux dames suffisamment connues dans l’environnement social de notre pays, exposées sur les réseaux sociaux sous prétexte qu’elles entretiendraient des relations avec le ministre des finances. Louis Paul Motaze.

Je parle ici des photos nues de la journaliste Yolande Bodiong et de la blogueuse Camerounaise Coco Emilia…1er chose: Yolande Bodiong dément toutes ces allégations portées contre elle. Elle reconnaît qu’il s’agit bel et bien d’elle sur la photo en compagnie de son mari: Mr Essome B52. C’est donc Essome l’homme sur la photo. En plus elle assume sa relation de couple et toutes les bizarreries qui vont avec.

2ème chose: Pour donner du crédit à ‘leur Information’, ce qui serait d’ailleurs intéressante, des tracts en circulation sur whatsapp et repris par des sites parlent d’une bagarre à Abidjan entre Coco Émilia et Nathalie Koah pour le même ministre des Finances il y a quelques mois. Le problème c’est que Coco Émilia et Nathalie Nkoa ont participé à une émission de télé-réalité avec les ivoiriennes Emma Louhes et Ozoua réalisée par Canal + horizons. Leurs disputes durant le programme ont donné créé des idées chez nos scénaristes amateurs. En ce qui concerne un éventuel séjour de Louis Paul Motaze a Abidjan, Vérification faite, le ministre des finances n’y a pas mis les pieds depuis plusieurs mois’, écrit l’activiste Boris Bertolt sur sa page Facebook.

Voici l’audio de démenti de Yolande Bodiong

Source : Camerounweb.com

Laisser un commentaire