Gabon

Rouverture des lieux de culte : La croix de Lambert-Nol Matha


Ferms depuis prs de 4 mois pour freiner la propagation du Covid-19 au Gabon, les lieux de culte pourraient rouvrir. Le ministre de lIntrieur recevra les responsables des confessons religieuses afin dtudier les modalits dune ventuelle reprise dans le contexte de crise sanitaire qui perdure et requiert le maintien de linterdiction de tout rassemblement de plus de 10 personnes.Dans un souci de relance conomique, le Gabon a allg depuis le 1er juillet certaines mesures restrictives prises pour limiter la propagation du Covid-19 dans le pays. Entre ouverture des frontires ariennes, rtablissement de la circulation interprovinciale, allgement du couvre-feu qui court dsormais de 20 heures 5 heures du matin et retour aux heures habituelles de travail, les htels et les restaurants ont eux aussi t rouverts sous condition. Les restrictions sont restes de mise pour dautres secteurs, la pandmie ntant pas encore radique dans le pays. Cest notamment le cas des espaces sportifs, culturels et lieux de culte.

Ces secteurs, a inform le ministre de lIntrieur via un communiqu le 2 juillet, continuent faire lobjet de lattention soutenue et des rflexions de la part du gouvernement. Sagissant particulirement du secteur religieux, a fait savoir Lambert-Nol Matha, au titre des concertations avec les partenaires, il recevra en sa qualit de ministre du Culte dans les tout prochains jours, 1es responsables des diffrents ordres religieux en vue dexaminer avec eux avant soumission des conclusions au gouvernement, les conditions de reprise progressive de leurs activits, entendu que jusqu ce jour, larrt interdisant les rassemblements de plus de 10 personnes est toujours en vigueur.

Si lors de la fermeture des lieux de culte plusieurs hommes dglise avaient appel leurs fidles rester chez eux tout en demeurant dans la prire, depuis prs dun mois, plusieurs dentre eux multiplient des sorties pour appeler la rouverture des lieux de culte. Comme les restaurants et les htels, ils pourraient bientt rouvrir sous condition. Toutefois, certains leaders religieux ont dcid de reprendre du service sans le quitus du gouvernement. Pour le ministre de lIntrieur, ce passage en force est rprhensible car aucun lieu de culte nest autoris rouvrir et que toute attitude contraire expose son ou leurs auteurs aux affres de la loi.




Source link

Laisser un commentaire