Cameroun

Révolution du 22 septembre: en désaccord, Patrice Nouma crache ses vérités à Kamto et Cie

Isidore Charles Atangana Manda a donc manipulé 'toute la République'?

L’appel à l’insurrection ce 22 septembre ne semble pas emballer Patrice Nouma qui émet beaucoup sur les stratégies adoptés par ceux qui veulent renverser le régime Biya. Il s’adresse ainsi à Kamto et ses alliés.

“Les vrais leaders ont de vrais stratégies. Ils ne multiplient pas les mêmes erreurs du passé en appelant aux mêmes causes qui produiront les mêmes échecs. Ces leaders font preuve de VISION et montrent la voie. Un camerounais qui tombe est un énorme échec pour chaque révolution car un pays se dirige avec des hommes. Si nous sacrifions donc notre peuple ,qui comptons nous diriger?”, s’est-il indigné, caingrant le sacrifice du peuple camerounais et la perennisation du pouvoir de Biya.

L’intégralité des propos de Nouma

Les vrais leaders ont de vrais stratégies. Ils ne multiplient pas les mêmes erreurs du passé en appelant aux mêmes causes qui produiront les mêmes échecs. Ces leaders font preuve de VISION et montrent la voie.
Un camerounais qui tombe est un énorme échec pour chaque révolution car un pays se dirige avec des hommes. Si nous sacrifions donc notre peuple ,qui comptons nous diriger?

Ces derniers jours,j’ai mesuré davantage pourquoi les partis politiques camerounais sont plongés dans un clivage impressionnant. Ils se détestent et se donnent des coups sans repis pour espérer n’exister que seuls dans le champ politique.

La vérité c’est que certains partis au Cameroun ont à un moment inspiré beaucoup de sympathie de la part des camerounais. Ils ont vu ces sympathies se fondre progressivement du fait de l’intolérance, de l’agressivité de l’injure et de la violence avec laquelle leurs militants dits activistes opèrent sur l’espace public.

Les potentiels sympathisants de ces formations politiques en sont à se poser une seule question: si ces gens sont deja autant violents sans pouvoir et combien de fois s’ils en viennent à nous diriger?

Cette question,les uns et les autres comprendront pourquoi des esprits lucides qui auraient pu être des leurs en sont aujourd’hui à regarder ces agitations à distance. Il faut bien faire la différence entre l’agitation et la vitalité car entre les deux il y’a un grand écart et ce qui compte au final c’est L’EFFICACITÉ !

Dans l’armée d’où j’ai été formé,l’on enseigne que toute stratégie est par essence secrète. Celle ci mute en fonction de l’ennemi ou du bourreau et il est connu de tous comme dit l’adage que si l’on se retrouve en pleine brousse devant le même arbre à deux reprises,cela signifie qu’on est perdus.
Qui ignore la force répressive du pouvoir tyrannique de Paul Biya? Qui ne sait pas que jusqu’à ce jour,des familles entières pleurent les leurs tombés sous le coup des balles ou pris encore entre les serres de la justice à Kondengui ? Ou est mon jeune frère Sebastien Eballa ? Ou est Mamadou Mota?

Certains doivent faire preuve de sagesse et faire la différence entre les muscles de Facebook et la réalité du terrain. Combien de ceux qui agitent le mot RÉVOLUTION aujourdhui se sont déjà retrouvés dans les marches? Certains vous ont dit qu’ils sont souvent en voyage lors de ces marches et réapparaissent jouer les star à la télévision. Beaucoup iront même dans leurs villages avant le 22 septembre prochain et ne seront aperçu nulle par aux alentours de la poste centrale. Qui est fou?

Moi NOUMA ,j’ai toujours roulé pour quelqu’un. Cet quelqu’un là c’est le PEUPLE SOUVERAIN. Je ne plaide que pour lui et mes combats ne sont orientés que vers ses intérêts. Ce peuple là ne veut pas croupir sous les balles ou voir ses enfants finir en prison. Ce peuple a besoin qu’on lui propose une nouvelle stratégie d’union de toutes les forces progressistes du Cameroun qui regardent vers la même direction. L’absence d’union dans ce cas signifie que celui qui appelle à l’union est soit illégitime, soit un imposteur,soit que le peuple ne lui fait pas confiance.

Les vrais leaders ont de vrais stratégies. Ils ne multiplient pas les mêmes erreurs du passé en appelant aux mêmes causes qui produiront les mêmes échecs. Ces leaders font preuve de VISION et montrent la voie.
Un camerounais qui tombe est un énorme échec pour chaque révolution car un pays se dirige avec des hommes. Si nous sacrifions donc notre peuple ,qui comptons nous diriger?

Il y’a un grand déficit de stratégie chez nos leaders politiques et ce n’est ni par l’agressivité ou les injures de quelques uns que ces derniers réussiront à fédérer mais davantage à diviser à faire fuir ceux qui auraient voulu proposer de meilleures pistes pour le changement.
À cette allure,et sans le savoir,vous travaillez à pérenniser le pouvoir de Paul Biya et de son entourage car ,vous n’aurez ramené le changement que sur vos petites personnes qui pourtant passeront alors que le Cameroun lui,restera.
J’AI DIT .:

Source : Camerounweb.com

Laisser un commentaire