Cameroun

Réaction de Fame Ndongo par rapport à l’assassinat de l’étudiante Célestine Ngah Akoa

Junior Zogo, l'ex commissaire de l'armée camerounaise en exil

Quelques heures après l’assassinat de la jeune étudiante, le ministre de l’Enseignement supérieur, Fame Ndongo vient d’exprimer ses condoléances à la famille éplorée et au recteur de l’université de Yaoundé II.

‘J’ai appris avec une profonde stupéfaction, l’assassinat de l’étudiante Célestine NGAH AKOA, de l’Université de Yaoundé II.
En cette douloureuse circonstance, j’adresse, à Monsieur le Recteur de l’Université de Yaoundé II, et à la famille éplorée, mes sincères condoléances’, a écrit le ministre sur sa page Facebook.

‘Sauvagement assassinée’

La jeune étudiante de 19 ans a été sauvagement assassinée dans la soirée du 1er juillet 2020, alors qu’elle revenait de Yaoundé où elle était allée rendre visite à sa mère. C’est Cameroun-Info.Net qui relaie cette information.

Selon le site d’information, l’infortunée a été doublement poignardée au niveau du creux claviculaire gauche et du poignet gauche. «Des boules de sang coagulées sortaient de sa bouche et de ses narines quand on l’a transportée à l’hôpital. Elle respirait à peine», confie à Cameroun-Info.Net un proche de la défunte.

Une information que le médecin généraliste, qui les a reçus dans la nuit, dans cet institut sanitaire refuse de commenter. Une enquête est ouverte et il ne veut pas divulguer une information qui pourrait nuire à l’enquête, a-t-il expliqué. Agression ou règlement de compte ? s’interroge nos confrères.

La question reste en suspens. Toujours est-il dit que la défunte a été agressée à quelques pas du portail de sa cité, «Berta», située derrière le campus, entre «Justin City», «Dillona City» et «César City».

Sur la scène du crime, la police a récupéré des babouches et des gants violets, qui appartiendraient à l’agresseur, d’après les témoignages recueillis.

En attendant les résultats de l’enquête, le corps de Célestine Nga Akoa, fille unique de sa mère, été déposé à la morgue de l’hôpital Central de Yaoundé, informe le site web d’actualité.

Source : Camerounweb.com

Laisser un commentaire