Gabon

Nzeng-Ayong : harcelé pour le loyer, il tue le fils de son bailleur | Gabonreview.com

Une information judiciaire a récemment été ouverte à Nzeng-Ayong, dans le 6e arrondissement de Libreville, pour déterminer les circonstances du décès de Didier Engouang Ella, locataire, et Fabrice, fils du bailleur, tous deux retrouvés sans vie, calcinés, dans une maison incendiée dans la nuit du dimanche 17 au lundi 18 janvier. Le quotidien L’Union évoque ce mercredi 20 janvier une histoire de harcèlement lié au règlement du loyer.

Photo à titre illustratif. © D.R.

 

Triste constat d’usage qu’ont eu à faire les agents des Forces de police nationale à Nzeng-Ayong, dans la nuit du dimanche 17 au lundi 18 janvier. À Dragages, dans une maison encore habitée quelques heures plus tôt par au moins trois personnes, deux corps sans vie s’y trouvaient désormais, «calcinés», rapporte L’Union ce mercredi. Il s’agissait des corps de Didier Engouang Ella, locataire, et Fabrice, fils du bailleur.

Selon le quotidien qui cite des sources proches de Fabrice, celui-ci aurait trouvé la mort au cours d’une bagarre l’ayant opposé au locataire de son père. Quelques heures plus tôt en effet, aux environs de minuit, le fils du bailleur serait allé réclamer le paiement des arriérés de loyer à Didier qui l’aurait mal pris. D’autant que, selon ces sources, Fabrice n’était pas à sa première demande du genre. Se sentant harcelé, le locataire aurait étranglé le fils de son bailleur au cours de leur altercation, jusqu’à ce que mort s’ensuive.

Il s’immole par le feu

Ce serait, selon des témoins, à la vue du corps sans vie de sa victime que Didier Engouang Ella aurait décidé de mettre fin à ses jours. Mais le jeune entrepreneur aurait décidé de ne pas mourir seul. En possession d’un bidon de pétrole, le locataire en aurait aspergé toute la maison, y compris sur sa petite amie et sa fille qui se trouvaient là. Les deux compagnons du locataire en furie n’auraient eu la vie sauve que grâce au courage de la mère qui a réussi à s’extirper de la maison.

N’ayant pu les rattraper, Didier s’en est retourné à la maison, où il s’est à son tour aspergé de pétrole avant de mettre le feu.

 


Source link

Laisser un commentaire