Informatique / H-tech

NVIDIA serait en “discussions avancées” pour racheter ARM !


Quatre ans après son rachat par le conglomérat SoftBank, ARM pourrait à nouveau changer de mains… et tomber dans le giron de NVIDIA pour 32 milliards de dollars, formant du même coup un colosse à même de changer tous les rapports de force dans le monde du hardware.

© Christian Wiediger – Unsplash

C’est une véritable petite bombe qui s’est abattue cet après-midi sur le monde du hardware. Quatre ans après avoir racheté ARM pour la somme colossale de 32 milliards de dollars, le géant japonais SoftBank chercherait à s’en débarrasser. Si ce choix semble lié aux difficultés financières du méga-conglomérat de la tech, c’est davantage l’identité du repreneur potentiel qui est intéressante puisque d’après Bloomberg, il s’agirait d’ NVIDIA, patron incontesté du monde des GPUs. L’entreprise américaine serait en “discussions avancées” pour s’offrir ARM contre un chèque de 32 milliards de dollars, soit le même montant que Softbank avait dû débourser.

Évidemment, aucune communication officielle sur le sujet ne nous est parvenue jusqu’à présent puisque le deal n’est pas encore finalisé. Mais s’il venait à aboutir,  il s’agirait de l’un des plus gros deals jamais réalisés dans le cercle très fermé des fondeurs et autres leaders du  hardware. Et pour cause : NVIDIA est aujourd’hui le leader incontesté et incontestable sur le segment des cartes graphiques, avec une part de marché qui s’élève à presque 70%. De son côté, ARM domine le marché des processeurs mobiles de la tête et des épaules et s’est même récemment invité chez Apple.

Un deal qui pourrait redéfinir les rapports de force dans le monde du hardware

S’il venait à aboutir, ce deal pourrait bien bouleverser définitivement les rapports de force entre les grands acteurs du hardware mondial, autant sur le plan économique que technologique. Pas besoin d’un diplôme en économie pour réaliser que ce deal pourrait donner naissance à un véritable colosse du hardware qui se retrouvera à n’en point douter sous le feu des projecteurs, à une époque où Microsoft ou Apple sont déjà régulièrement houspillés pour des affaires d’entrave à la concurrence et d’abus de position déloyale… d’autant plus que NVIDIA est un client de premier plan d’ARM, en compétition avec d’autres entreprises qui dépendent intégralement des produits de ce dernier. On peut donc aisément imaginer un scénario où NVIDIA couperait les vivres à ses concurrents, les laissant orphelins des produits ARM indispensables à leur survie… donnant ainsi lieu à un autre gigantesque dossier sur le bureau de Margrethe Vestager (Commissaire européenne à la Concurrence).

Nous avons donc là deux géants de leurs domaines respectifs, dont le mariage aurait d’autant plus de sens qu’ils ont des champs d’expertise complémentaires par nature. Dans le feu de l’action, il est encore difficile d’appréhender tout le spectre des possibilités qui pourraient découler d’une alliance comme celle-ci mais une chose est sûre : si ce deal titanesque était finalisé, cela représenterait un véritable big bang dans l’univers de la tech. Il conviendra de rester particulièrement vigilants pour analyser toutes les facettes de cet événement qui pourrait véritablement redéfinir le paysage technologique mondial, et ce n’est pas un euphémisme.

                    </div>

Source link

Laisser un commentaire