Gabon

Majorit : Vers de nouvelles dissidences au CLR ?


Le Centre des libraux rformateurs (CLR) de Jean-Boniface Assel compte en son sein deux snateurs et un conseiller municipal de Libreville qui ont en tte de lancer dans quelques semaines une association dont ils ne nient pas quelle pourrait se changer plus tard en mouvement politique rassemblant des personnes insatisfaites des diffrentes offres politiques actuelles. Leur initiative ne devrait pas trouver lassentiment du patriarche.Drle dide que Henri-Hugues Ebinda Bessacque et son compagnon Pierre Mabedi que soutient Justin Douga, conseiller municipal au 6e arrondissement de Libreville, ont en tte depuis quelque temps. Les deux snateurs, dont le premier est pourtant le prsident sortant du groupe parlementaire centriste au palais Omar Bongo Ondimba, envisagent en effet de crer une association en dehors de leur parti commun, le CLR. Pas sr que leur initiative trouve lassentiment de Jean-Boniface Assel ou celui de sa fille Nicole Assel, patronne de cette formation politique se rclamant de la majorit.

Si le nom de cette association na pas encore t trouv, les trois lus prcisent dj quelle rassemblera des personnes peu convaincues des offres politiques actuelles, et qui souhaitent uvrer au bien-tre des populations dans le domaine social. Vous savez, a tent dexpliquer Justin Douga lors de leur premire sortie le week-end dernier au PK11, plusieurs Gabonais narrivent plus se retrouver dans la vision actuelle des partis politiques, donc ils prfrent travailler dans le cadre des associations.

Association apolitique pour le moment

Esprant faire le tour du Gabon pour prsenter leur nouvelle structure et tenter de susciter des adhsions, les trois lus du CLR assurent que leur association est apolitique. Mme sils ne nient pas quelle pourrait tre amene se muer dans les prochaines semaines en mouvement politique.

Nous faisons la tourne dans le cadre dune association que nous avons mise en place et qui aujourdhui est une association apolitique, mais la tourne est dirige par des hommes politiques, a veut dire que dans les jours qui viennent, ne soyez pas surpris que cette association devienne politique, a confi nos confrres du site Mingoexpress le conseiller municipal du 6e arrondissement de Libreville.




Source link

Laisser un commentaire