Sénégal

L’église durcit le ton : “désormais les corps seront directement acheminés au cimetière”

Découverte surprenante dans un cimetière
Découverte surprenante dans un cimetière

L’Évêque de Thiès, Monseigneur André Gueye, qui insiste sur le respect des gestes barrières, annonce de nouvelles restrictions concernant les célébrations, à partir de ce dimanche, 24 janvier 2021.

“Nous constatons tous que la pandémie de Covid-19 n’en finit pas de se propager et de faire des victimes de plus en plus nombreuses dans nos communautés paroissiales”, motive-t-il. Soulignant que désormais les messes de mariages sont “strictement” réservées à la famille et aux proches parents, dans un communiqué.

Lequel, parvenu à limametti, ajoute que “pour les funérailles, les veillées de prières publiques dans les maisons et les expositions de corps sont suspendues. La levée du corps est désormais réservée à la “famille restreinte.”

“Les corps seront directement acheminés au cimetière où le prêtre fera l’absoute, en présence de la famille restreinte et des proches parents. Une messe à l’intention du défunt peut être célébrée avant ou après les obsèques, à la demande de la famille ou des proches. Les longues files et les regroupements pour présenter les condoléances, ainsi que les cérémonies ou les organisés à la maison mortuaire sont déconseillés.”

Le document rappelle que l’état d’urgence dans les régions de Dakar et de Thiès interdit cortèges, défilés, rassemblements et manifestations sur la voie publique, toute réunion publique et privée, y compris les baptêmes, les mariages, les réceptions et les cérémonies religieuses.”

Avant, pour les messes, de conseiller de “nettoyer les vases sacrés, surtout le calice avec des produits appropriés”, et de “prendre toutes les précautions pour la visite et la communion des malades, tenir les rassemblements opportuns, dont les groupes de prières, dans des espaces aérés et ouverts.

Enfin, de “mieux organiser les quêtes et offrandes, sans se passer les paniers ou caisses, et en respectant la distanciation”.

Laisser un commentaire