autres Buzz Lifestyle

Le COVID Organics de Madagascar ne guérit pas le Coronavirus selon un institut nigérian

L’Institut national de recherche et de développement pharmaceutique (NIPRD) du Nigeria , a partagé ses résultats d’évaluation et d’analyse de la boisson à base de plantes de Madagascar «COVID Organics».

Dans un communiqué publié le dimanche 19 juillet, le NIPRD a déclaré que le médicament qui contient principalement de l’Artemisia annua ne peut pas guérir efficacement le coronavirus, comme il était prétendu. Cependant, il réduit la fréquence de la toux avec la dose maximale, produisant un effet équivalent à celui produit par le diabolocodeine, un antitussif à action centrale.

L’institut a en outre révélé qu’il étudierait plus avant l’effet du médicament sur l’expectoration du mucus trachéal.

 Il était écrit :

« Les études de sécurité montrent que les produits COVID ORGANICS (CVO) n’altèrent pas la physiologie normale des animaux. »

 « Le CVO a provoqué une diminution significative du nombre de plaquettes bien que les valeurs se situent dans la plage physiologique pour les rats Wistar. »

  « L’augmentation de la phosphatase alcaline observée dans le groupe femelle CVO peut indiquer une source de préoccupation bien que les valeurs se situent dans les limites physiologiques pour les rats Wistar et cela n’a pas été observé dans les organes. »

 « Dans l’ensemble, le CVO peut être considéré comme sûr sur la base du modèle utilisé qui ne couvre pas les autres voies d’administration, les effets d’une utilisation à long terme ou l’évaluation histologique des organes des systèmes de test. »

 « Le CVO a réduit la fréquence de la toux, la dose maximale testée produisant un effet équivalent à celui produit par l’antitussif à action centrale, la dihydrocodéine. »

 « Pour caractériser davantage ce produit en fonction de son effet sur les voies respiratoires, il sera important d’étudier son effet sur l’expectoration du mucus trachéal. »

 “Alors que CVO réduisait la réponse fébrile générale en fonction de la dose, l’effet n’a pas été maintenu et était moindre que pour l’indométacine.”

Le directeur général du NIPRD, Dr. Obi Adigwe a ajouté:

« Eh bien, je ne peux pas vous dire ce qu’ils ont fait.  Je peux seulement vous dire ce que nous avons fait ici. »

« L’analyse que nous avons donnée dans notre rapport est plus détaillée que tout ce qui venait de leur pays. »

« Ils cachent l’analyse de leur propre produit.  Si vous allez en ligne, vous ne pouvez pas obtenir le niveau d’analyse que nous avons donné. »

« Ils cachent beaucoup de choses et je pense qu’il est possible qu’ils sachent qu’ils n’ont pas de science solide pour étayer leur affirmation.  Mais notre propre analyse ne montre aucune preuve qu’il puisse guérir le COVID-19. »

En Avril dernier, le président du Madagascar , Andry Rajoelina dans une déclaration télévisée avait annoncé que son pays détenait déjà le remède prodige contre le coronavirus donnant ainsi de l’espoir à de nombreux pays Africains.

Cependant, L’Organisation mondiale de la santé avait quelques temps après appelé les gouvernements africains à tester cliniquement le Covid-Organics avant d’autoriser son utilisation dans leurs pays.

Dans un nouveau développement, il y a 2 semaines, la capitale malgache Antananarivo a été de nouveau placée en confinement suite à une nouvelle recrudescence de cas confirmés, ce qui met en doute l’efficacité du COVID ORGANICS.

Liire aussi : htps://www.afrikmag.com/madagascar-coronavirus-nouvelle-vage-dinfection-la-capitale-retourne-au-confinement




Source link

Laisser un commentaire