Informatique / H-tech

le changement des conditions d’utilisation reporté de trois mois

WhatsApp : le changement des conditions d’utilisation reporté de trois mois

WhatsApp revient à la charge pour apporter une bonne nouvelle à ses utilisateurs. La plateforme de messagerie instantanée a annoncé décaler de trois mois le changement de ses conditions d’utilisation. Elle donne ainsi un peu de temps à ses clients afin de se préparer aux modifications.

WhatsApp a semé la panique en annonçant vouloir partager des données confidentielles avec sa maison source Facebook. Face aux critiques et à la désertion de sa clientèle, le groupe a annoncé, vendredi 15 janvier, repousser de trois mois le changement de ses conditions d’utilisation. Une réponse aux craintes des utilisateurs qui ont peur de voir leur vie privée violée.

Les changements qui devraient intervenir le 8 février 2021, entreront en vigueur le 15 mai prochain. « Nous retardons désormais la date à laquelle les utilisateurs devront relire et accepter les conditions », a indiqué l’entreprise dans un article de blog. La plateforme rachetée par Mark Zuckerberg indique encore que la mise à jour ne « renforcerait pas sa capacité à partager des données avec Facebook ».

Lire aussi : WhatsApp/ Signal/ Telegram : voici les données qu’elles recueillent sur vous

Elle rassure que cette modification visait à aider des entreprises à mieux communiquer avec leurs clients via la plateforme. « Nous savons qu’il y a eu de la confusion et de la désinformation à propos de cette mise à jour, et nous voulons aider tout le monde à comprendre nos principes et les faits », a argué le réseau social. Donc les conversations privées et de groupe sur la plateforme restent chiffrées de bout en bout et ni Facebook ni WhatsApp n’auront la possibilité de les voir.

L’annonce de la mise à jour la semaine dernière avait placé les plateformes concurrentes de WhatsApp sous le feu des projecteurs. Nombreux utilisateurs craignant la violation de leur intimité, ont déserté vers les réseaux sociaux Telegram et Signal. Ces services ont profité de la panique sur la messagerie de Facebook pour faire sensation sur sur l’Apple Store et Google Play.


Source link

Laisser un commentaire