Europe France

L’artiste d’avant-garde Sophie, également productrice et DJ, est morte à l’âge de 34 ans

L’artiste, productrice et DJ Sophie Xeon est morte à l’âge de 34 ans, samedi 30 janvier, à Athènes, en Grèce. Les labels Transgressive et Future Classic, avec lesquels elle avait collaboré, ont annoncé la nouvelle en début d’après-midi à travers un tweet. « Tragiquement, notre belle Sophie est décédée ce matin après un terrible accident », peut-on lire. « Fidèle à sa spiritualité, elle avait grimpé pour regarder la pleine lune et a glissé et tombé accidentellement. Elle sera toujours à nos côtés. » Les proches de l’artiste, évoquant un accident brutal, ont appelé au respect de leur intimité, selon les sites Pitchfork et MixMag.

Sophie a commencé à se faire connaître en 2013 avec la chanson pop d’avant-garde Bipp, aux sons électroniques surprenants, avant de rencontrer le succès avec le morceau It’s Okay to Cry, en 2017. Ce morceau a par la suite figuré en ouverture de son premier album sorti en juin 2018, Oil of Every Pearl’s Un-Insides, qui lui a valu d’être nommée en 2019 aux Grammy dans la catégorie « meilleur album de musique dance/électronique ».

Souvent stylisé en majuscules, son nom de scène, Sophie, était régulièrement associé à celui d’autres artistes dans le cadre de collaborations. L’Ecossaise avait ainsi notamment travaillé avec Madonna, Vince Staples, Flume ou encore Charli XCX.

De nombreux musiciens, à l’image de Kelly Lee Owens, ont rendu hommage samedi à Sophie, considérée comme une pionnière de l’industrie de la musique électro-pop de la décennie 2010. « Sois en paix Sophie. C’est une perte énorme. Merci pour les créations que tu nous as laissées », a écrit la productrice d’électro galloise sur Twitter.

La chanteuse et compositrice française Christine and the Queens a, quant à elle, salué une « productrice stellaire, visionnaire, une référence », qui s’est rebellée contre « la société étroite et normative en étant un triomphe absolu, à la fois en tant qu’artiste et en tant que femme. Nous devons honorer et respecter sa mémoire et son héritage. Chérissez les pionniers ».

Le Monde avec AP




Source link

Laisser un commentaire