Informatique / H-tech

L’application mobile Alexa fait peau neuve pour conquérir encore plus de foyers

À la différence d’Apple ou de Google, Amazon est parvenu à devenir un géant du web et bien plus encore sans accorder beaucoup d’importance au design. Que ce soit en termes d’interface de ses services, ou encore de forme de ses objets. Pourtant, ce retard commence à se faire ressentir et la firme de Seattle a décidé de commencer par revoir l’interface de l’application mobile Alexa. Cette refonte est réfléchir pour permettre aux utilisateurs de voir rapidement l’ensemble de tâches créées pour l’assistant vocal.

Rendre Alexa toujours plus intrusive dans notre quotidien.

Selon les premières informations, Amazon commencerait à repenser les applications Android, iOS et Fire OS afin de mettre en place des suggestions personnalisées en fonction de vos habitudes. Par exemple, si vous êtes adeptes des livres audio, vous pourrez facilement configurer un raccourci pour y accéder sans effort. Vous verrez également des suggestions si vous êtes nouveau sur Alexa, comme ajouter à une liste de courses ou jouer de la musique sur Amazon Music.

Cette nouvelle interface devrait également être plus simple pour lancer des commandes vocales grâce à un bouton Alexa bien plus proéminent. Cette mise à jour devrait commencer à être déployée dans le monde entier à partir du mois d’août. Elle devrait permettre de rendre l’utilisation des raccourcis plus intuitive, grâce à des suggestions très bien pensées.

Cette refonte apparaît au même moment du lancement d’une enquête sur les potentielles pratiques anticoncurrentielles exercées par les assistants vocaux tels quel Siri, Google Assistant, et donc Alexa. Lors de l’annonce de cette enquête, Mme Vestager met en garde contre le « risque sérieux » que représentent Alexa, Siri et Google Assistant dans la transformation d’un marché concurrentiel en un monopole. Par exemple, si vous demandez à Alexa d’acheter de la lessive, elle mettra par défaut la commande dans votre panier Amazon, sans vous proposer d’autres vendeurs. Cette enquête visera à déterminer si ces pratiques représentent véritablement des risques pour les autres marchands et services tiers.


Source link

Laisser un commentaire