Informatique / H-tech

la voiture obtient 5 étoiles au crash test américain NHTSA

La Tesla Model Y vient de remporter cinq étoiles au crash test américain NHTSA – soit la meilleure note. Une vidéo montre ainsi la voiture s’écraser à plusieurs vitesses de face et de côté contre une cible. La Model Y rejoint ainsi les Model 3, Model X SUV et Model S parmi les véhicules les plus sûrs du marché. 

Tesla Crash Test Model Y

Tesla a toujours été plutôt bon en matière de crash tests et il n’y avait aucune raison que cela change avec les Model Y. Il faut dire que Tesla n’a pas les mêmes contraintes que les constructeurs de véhicules thermiques. Le capot avant n’embarque pas de moteur, et la motorisation est justement assurée par un, deux voire plus de moteurs directement attaché aux roues. La batterie est localisée sous le plancher du véhicule, et il est donc possible de concentrer leur poids beaucoup plus facilement près de leur centre de gravité.

Ce qui est un gage de stabilité. Par ailleurs, Tesla a de la place, ce qui lui permet de mettre le paquet sur les fonctionnalités structurelles qui absorbent les chocs en cas d’accident, et d’autres dispositifs comme les AirBags. De nombreux véhicules Tesla, notamment les Model 3, les Model X SUV, et les Model S, ont ainsi obtenu année après année la note maximales aux crash test américain NHTSA et européen Euro NCAP. Les Model Y rejoignent cette année le club des véhicules les plus sûrs du marché.

La Tesla Model Y fait partie des véhicules les plus sûrs du marché

Pour en arriver à cette conclusion, NHTSA a réalisé une série de tests poussés. Notamment plusieurs crashes frontaux, avec accent sur le conducteur ou le passager. Mais aussi des crashes latéraux, contre notamment une barrière et un poteau. Ou encore le retournement complet du véhicule, ce qui peut survenir dans certains accidents graves. Il faut souligner que tous ces tests ne sont valables que pour la conduite classique par un conducteur humain.

NHTSA ne teste pas à ce stade la sécurité du dispositif Autopilot, qui ne reste autorisé aux Etats-Unis qu’à la condition que le conducteur garde ses mains sur le volant et soit prêt à réagir à tout instant. Autrement dit que la fonctionnalité soit réduite à une sorte d’assistance à la conduite ultra-poussée. Bien sûr, on attend de savoir ce que pense l’organisme européen Euro NCAP qui devrait réaliser prochainement ses propres crash tests.

Lire également : La Model Y a peu de pièces détachées – voici comment Tesla compte accélérer la production

On ne s’attend néanmoins pas à de vraies surprises. Les deux organismes délivrent à de rares exception près des notes équivalentes pour la sécurité des véhicules.


Source link

Laisser un commentaire