autres Buzz Lifestyle

la reforme la plus ambitieuse proposée par Joe Biden sur l’immigration

Le président Joe Biden a mis un terme à la construction du mur à la frontière mexicaine et prône la régularisation de 11 millions de sans-papiers. Alors que les Latinos avaient été déçus par Barack Obama, ils gardent espoir que Joe Biden va faire passer la réforme de l’immigration qu’ils attendent depuis près de quinze ans.

Quelques heures après avoir pris ses fonctions, le nouveau président a envoyé au Congrès un projet de loi qui leur donne satisfaction. Il prévoit de régulariser par étapes 11 millions d’immigrants sans papiers qui vivent aux Etats-Unis.

Considérée comme la réforme la plus ambitieuse sur l’immigration depuis Ronald Reagan, le Congrès américain devra se prononcer s’il faut octroyer un statut légal à quelques 11 millions de sans papiers.

Le projet de Joe Biden donne aussi aux « Dreamers », les jeunes arrivés aux Etats-Unis avant l’âge de 16 ans, un nouvel espoir. Pourtant Donald Trump au cours de son mandat avait abrogé le décret pris par Barack Obama pour leur permettre de rester aux Etats-Unis, sans toutefois aller jusqu’à prononcer leur expulsion vers des pays qu’ils connaissent à peine ou pas du tout.

La Cour suprême avait bloqué cette mesure en juin 2020. Joe Biden a signé un décret qui rétablit leur statut pour quatre ans, le temps que le Congrès adopte la législation qui leur permettrait d’obtenir la citoyenneté américaine.

Il en est de même pour les bénéficiaires d’autorisations de séjour temporaire. Les Haïtiens ou les Centro-Américains accueillis à titre humanitaire, devraient voir rétablis leurs permis de résidence annulés par l’ex-président républicain.

Le projet de loi donnerait aux sans-papiers présents aux Etats-Unis au 1er janvier 2021 un statut légal temporaire leur permettant de demander la « carte verte » (permis de séjour) dans les cinq ans, à condition de remplir certains critères. Trois ans plus tard, ils seraient éligibles pour la nationalité américaine.

Crédit photo: l’Essentiel




Source link

Laisser un commentaire