Europe France

Jean-Michel Blanquer souhaite garder les écoles ouvertes en cas de reconfinement

Des élèves dans une école de Rennes, le 1er septembre 2020.

Le gouvernement s’est donné jusqu’à la semaine prochaine pour déterminer si les mesures en vigueur pour contenir l’épidémie de Covid-19 en France – notamment le couvre-feu national instauré entre 18 heures et 6 heures – sont suffisantes face à la menace d’un variant du coronavirus plus contagieux. Si la situation sanitaire devait se dégrader d’ici là, un nouveau confinement pourrait être envisagé, le troisième dans le pays depuis le début de la pandémie.

La France a fait état samedi d’une première baisse du nombre de personnes atteintes du coronavirus et hospitalisées en réanimation, pour la première fois en deux semaines. Au total, le Covid-19 a désormais causé la mort de 72 877 personnes en France (dont 50 901 à l’hôpital, les autres le plus souvent en Ehpad).

  • Première baisse en réanimation depuis deux semaines

Le nombre de personnes atteintes du Covid-19 et hospitalisées en réanimation a baissé samedi en France, pour la première fois en deux semaines. Le nombre de patients traités dans les services de réanimation s’établit à 2 896, soit seize de moins que la veille.

Le gouvernement avait dit vouloir que ce chiffre se maintienne entre 2 500 et 3 000 avant d’envisager un assouplissement des restrictions en matière de couvre-feu, mais il a augmenté de manière régulière depuis début janvier. Au total, le nombre de personnes hospitalisées pour une infection au Covid-19 en France s’élève à 25 900, soit huit de moins que la veille.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Vaccins contre le Covid-19 : les laboratoires peinent à tenir la cadence
  • Les écoles pourraient rester ouvertes en cas de reconfinement

Le ministre de l’éducation nationale Jean-Michel Blanquer privilégie le scénario d’une ouverture continue des établissements scolaires s’il devait y avoir un nouveau confinement face à la pandémie de coronavirus.

« Je préfère les modalités qui ont prévalu en novembre avec les établissements ouverts, d’autant que nous constatons a posteriori que notre stratégie a fonctionné », déclare le ministre dans le Journal du dimanche. « Tous les scénarios existent naturellement, mais nous partageons cette priorité éducative », ajoute-t-il, indiquant qu’une fermeture reste « concevable en cas de nécessité absolue ».

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Covid-19 : Macron défend sa gestion de crise face à « une nation de 66 millions de procureurs »
  • Les voyageurs européens doivent présenter un test PCR négatif

Les voyageurs en provenance d’un pays extérieur à l’Union européenne devaient déjà présenter un test PCR négatif, et ce depuis la mi-janvier. Depuis ce dimanche, c’est également le cas des voyageurs européens.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Face au variant britannique du Covid-19, la Belgique interdit les voyages à l’étranger à ses citoyens

Les contrôles auront lieu dans les ports et aéroports principalement, soit actuellement quelque 62 000 personnes par semaine selon le ministre délégué chargé des transports Jean-Baptiste Djebbari. Les travailleurs frontaliers et le transport terrestre en seront exemptés.

Notre sélection d’articles sur le Covid-19

Le Monde avec Reuters


Source link

Laisser un commentaire