Europe France

Inquiétudes sur la propagation de l’épidémie de Covid-19 en Allemagne

Des tests de dépistage du Covid-19 sont effectués à Mamming, en Allemagne, le 28 juillet.

Cela faisait des semaines que Lothar Wieler ne s’était pas exprimé sur un ton aussi alarmiste. « L’évolution récente des cas de Covid-19 est source de grande inquiétude », a déclaré le président de l’institut allemand de santé publique Robert-Koch, mardi 28 juillet, à Berlin, lors d’une conférence de presse. « Nous avions réussi à stabiliser le nombre de nouvelles contaminations pendant plusieurs semaines, mais voilà plusieurs jours que nous observons à nouveau une augmentation », a-t-il ajouté, décrivant « une épidémie qui se propage aujourd’hui très rapidement ».

Le constat est indiscutable. Depuis la découverte d’un important foyer de contamination dans l’abattoir de Gütersloh (Rhénanie-du-Nord-Westphalie), où plus de 1 500 employés ont été testés positifs, mi-juin, le nombre de nouveaux cas avait sensiblement baissé en Allemagne, s’établissant entre 200 et 500 par jour en moyenne. Mais, depuis une dizaine de jours, la courbe est repartie à la hausse, avec un pic de 818 nouvelles contaminations pour la seule journée du 24 juillet. Mardi 28 juillet, l’institut Robert-Koch totalisait 633 nouveaux cas en seulement vingt-quatre heures.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi En Allemagne, un foyer de Covid-19 découvert dans le plus grand abattoir d’Europe

Autant que les chiffres en eux-mêmes, c’est la répartition géographique des contaminations les plus récentes qui inquiète les autorités allemandes. Certes, une partie des nouveaux cas se situe toujours dans des zones très localisées, comme à Dingolfing-Landau (Bavière), où 480 employés d’une exploitation agricole ont été mis en quarantaine dimanche après que 174 d’entre eux – pour la plupart des travailleurs saisonniers originaires d’Europe de l’Est – ont été testés positifs.

Mariages et fêtes de familles

Cependant, c’est de plus en plus souvent dans des zones où le virus semblait avoir disparu que sont identifiés les nouveaux malades. Sur les 294 cantons que compte l’Allemagne, le nombre de ceux où aucun cas n’a été recensé dans la semaine précédente est ainsi passé d’environ 150 à un peu moins de 90 en l’espace d’un mois. Ce qui signifie que le Covid-19 se propage désormais de façon plus diffuse sur le territoire, et qu’il est donc moins facile à endiguer. Selon l’institut Robert-Koch, un grand nombre des contaminations les plus récentes a eu lieu « lors de mariages, de fêtes de familles, de rencontres entre amis, mais aussi sur des lieux de travail, dans des espaces communautaires ainsi que dans des maisons de retraites et des établissements de santé ».

Lire aussi Coronavirus : l’Allemagne s’oriente vers des mesures de confinement localisées

L’autre motif d’inquiétude des autorités concerne les retours de vacances à l’étranger. Or, celles-ci sont traditionnellement très prisées par les Allemands qui, selon une étude Ipsos réalisée en juillet 2019, étaient seulement 29 % à déclarer vouloir passer leurs congés d’été dans leur pays (contre 56 % des Français, 51 % des Espagnols et 48 % des Italiens).

Il vous reste 58.18% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.


Source link

Laisser un commentaire