Gabon

Infrastructures : l’ONDSC et ses actions au profit du sport au Gabon


Créé en 2019 lors du Conseil des ministres du 23 mai de la même année, l’Office national de développement du sport et de la culture (ONDSC) occupe une place d’honneur dans le développement du sport à travers notamment, la construction et réhabilitation des infrastructures sportives et les hôtels, héritage des Can 2012 et 2017 organisées par le Gabon. Bras séculier du ministère des Sports, l’Office national de développement du sport et de la culture (ONDSC), dirigé par Joannick Ngomo Obiang, est en train de donner un nouveau visage au sport national à travers la construction et réfection des plateaux sportifs notamment dans le «Grand Libreville».

Pour ce qui est du «Grand Libreville», les actions sont visibles sur le terrain au PK7, Likouala, Annexe Sogatra et récemment l’Université Omar Bongo. Ces trois sites ont été dotés des plateaux multisports modernes, soit construits ou réhabilités.

Les actions de l’ONDSC s’étendent également du côté de la commune d’Akanda où un parc urbain est voie de finition. La commune d’Owendo n’est pas en reste. Là-bas, Joannick Ngomo Obiang, après une sollicitation de la mairie centrale de la ville, s’était engagé le 24 octobre 2020 de l’achèvement des travaux d’un plateau sportif, mais aussi la construction d’un parc urbain.

Plateaux sportifs: déploiement à l’intérieur pays

Le projet de construction des plateaux sportifs est un projet national qui obéit à la vision du président gabonais, Ali Bongo Ondimba, pour ce qui est du volet sport. Pour ce faire, depuis quelques jours, les équipes de l’ONDSC ont mis le cap sur l’intérieur du pays pour des missions de repérage des sites qui abriteront les futurs plateaux sportifs.

Pour ce déploiement, les équipes techniques de l’Office se sont d’abord rendues dans la province du Woleu-Ntem. Dans le Grand Nord, les villes d’Oyem, Bitam et Mitzic ont été prospectées et prochainement Minvoul et Medouneu.

Et actuellement, les mêmes équipes sont dans la province du Haut-Ogooué pour les mêmes raisons. Là-bas, les indentifications seront faites à Franceville, Moanda et Bakoumba. Il sied de souligner que ce déploiement répond à la planification et la budgétisation de 2021. Ce qui veut dire concrètement que les sites repérés dans le Woleu-Ntem et le Haut-Ogooué, seront dotés des plateaux sportifs cette année si les délais de livraisons sont respectés par les futures entreprises adjudicataires.

Réhabilitation des hôtels Héliconia du Haut-Ogooué

Les missions de l’Office ne s’arrêtent pas uniquement dans la construction des infrastructures sportives. En effet, cet établissement public à caractère «industriel et commercial», doté de la personnalité juridique et «jouissant de l’autonomie administrative et financière» qui reprend l’intégralité des missions du Fonds National de Développement du Sport (FNDS), de l’Agence Nationale de Gestion des Infrastructures Sportives et Culturelles (ANAGEISC) et de la Commission Nationale d’Organisation et de Gestion des Evènements et Manifestations à Caractère National et International (CNOGEMCNI), s’occupe également de la gestion des hôtels Héliconia construits, héritages des Can 2012 et 2017.

Raison pour laquelle, en 2020 l’ONDSC a remis au point les hôtels Héliconia de Franceville, Bongoville et de Moanda. Des structures publiques qui tombaient déjà en ruines, soit pour mauvaise gestion ou pour abandon.

Pour ce qui est de l’hôtel de Bongoville entièrement rénové par l’ONDSC, maître de l’ouvrage de l’ensemble des chantiers, cette structure qui fait actuellement peau neuve, est uniquement dédiée aux équipes nationales du Gabon. Les hôtels de Franceville et Moanda attendent juste leur réouverture au public.

Kennedy ONDO MBA




Source link

Laisser un commentaire