Cameroun

incendie à la chefferie Bamendjou

'Ma mère est une femme pauvre qui ne pouvait pas doter un homme pour moi'

Y-a-t-il un lien entre cet incendie et le bras de fer qui oppose le préfet des Hauts-Plateaux et Sa Majesté Fo’o Sokoudjou ?

une vidéo actuellement en circulation dans les réseaux sociaux, présente un décor attribué à la chefferie supérieur de Bamendjou en proie à un incendie d’une amplitude qui frise l’apocalypse, tel qu’annoncé par les saintes écritures.

Si l’auteur en l’occurrence Serge Tamba, ou du moins celui qui a balancé cette vidéo dans la toile, ne fait aucun commentaire sur le moment et encore moins l’origine de l’incendie, la vidéo quant à elle est suffisamment édifiante quant à l’ampleur du drame.

On peut voir avec stupéfaction à travers cette vidéo, les flammes se répandre et consumer avec une rare violence tout à son passage. Et au-dessus des flammes un gigantesque tourbillon de fumée noire monte vers le ciel. En scrutant bien la scène macabre, on a l’impression que l’épicentre du feu est un dépôt de carburant au sein de cette chefferie.

Dès lors, les uns et les autres se posent des questions sur les origines de cet incendie, qui pour le moins qu’on puisse dire laisse plus d’un camerounais dubitatif. Ce drame a-t-il un lien avec le bras de fer qui oppose le Préfet des Hauts-Plateau, avec le souverain de ce village.
La semaine dernière, par une correspondance abondamment relayée dans les réseaux sociaux, le préfet Yampen Ousmane mettait en garde le chef supérieur Fo’o Sokoudjou, qui selon lui avait organisé dans sa chefferie un meeting politique non déclaré.

Cette missive comme il fallait s’y attendre a suscité de vives polémiques entre partisans du système et défenseurs de l’autorité traditionnelle, avec en prime une conférence de presse, des réactions et des motions de soutien. D’où la question de savoir si l’incendie de la chefferie Bamendjou ne serait pas la suite logique de ce feuilleton machiavélique.

L’avenir nous le dira, mais en attendant ce qui ressortira des enquêtes, il faut dire que c’est le troisième incendie qui survient en l’espace de trois jours seulement.

Source : Camerounweb.com

Laisser un commentaire