Gabon

Gabon : L’auto-bilan tronqué de Nkogue Bekale


La passation de charges entre Julien Nkogue Bekale et Rose Christiane Ossouka Raponda s’est tenue le 22 juillet à Libreville. A cette occasion, l’ancien Premier ministre a évoqué quelques réalisations du gouvernement, faisant fi des échecs.Julien Nkogue Bekale a passé le témoin à Rose Christiane Ossouka Raponda, le 22 juillet à Libreville, nommé au poste de Premier ministre le 16 juillet. A cette occasion, l’ancien locataire du l’immeuble du 2 décembre a dressé un bilan non exhaustif de l’action du gouvernement au cours des derniers mois.

Contexte oblige, Julien Nkogue Bekale s’est avant tout félicité des résultats obtenus dans le domaine de la santé, durant la crise du Covid-19. «Nous avons obtenu une baisse tendancielle de la courbe évolutive de la pandémie du Coronavirus. Il reste à consolider les acquis actuels et éviter une deuxième vague de la pandémie, en particulier à l’intérieur du pays», a-t-il affirmé.

Dans le domaine de l’eau, l’ancien chef du gouvernement s’est réjoui que le projet intégré d’assainissement et d’adduction d’eau potable de Libreville (PIAEPAL) ait été lancé pour «réduire le stress hydrique auquel est confrontée notre capitale» ; tandis que dans le secteur de l’Education nationale et l’Enseignement supérieur, le Programme d’Investissement du secteur éducation (PISE) est en cours d’exécution et le projet de réhabilitation des universités gabonaises a pris son envol.

Julien Nkogue Bekale a également évoqué des avancées sur le plan des réformes structurelles, avec le recensement des agents de l’Etat qui est en voie d’achèvement, tandis que l’implémentation de Sydonia World et la digitalisation des services fiscaux et douaniers se poursuivent. Au niveau du front social, le prédécesseur de Rose Christiane Ossouka Raponda a mentionné le dialogue social permanent, qui a été inscrit dans l’action du gouvernement.

«Ceci a permis d’avoir un climat social globalement apaisé ayant favorisé des réformes notables en cours concernant la révision du Code du Travail ou celles prévues dans le cadre du Forum de la Fonction publique», a-t-il affirmé. Julien Nkogue Bekale a également mis en relief les efforts du gouvernement, en période du Covid-19, qui ont permis de «placer notre économie sur une trajectoire soutenable avec des perspectives à moyen terme positives».

Au rang de ses glorieuses réalisations, le Premier ministre sortant a mentionné l’adoption d’un nouveau Code pénal, progressiste, «qui protège les droits des minorités et renforce l’encrage de notre pays dans la communauté des nations qui défendent les valeurs universelles». Un bilan tronqué qui, naturellement, ne fait état d’aucun échec. En tout cas, Julien Nkogue Bekale a souhaité bon vent à son successeur à la Primature.




Source link

Laisser un commentaire