Gabon

Gabon : Ali Bongo aura un agenda international particulièrement chargé | Gabonreview.com

Abordant tour à tour des questions liées au Coronavirus au Gabon et l’agenda du chef de l’Etat, le porte-parole de la présidence de la République gabonaise a renoué avec la presse ce 14 juillet. Entre participation d’Ali Bongo au sommet de l’UA le 28 juillet, à celui de la CEEAC deux jours plus tard et sa participation aux festivités allégées de la fête de l’indépendance, Ali Bongo aura un agenda particulièrement chargé.

Jessye Ella Ekogha le 14 juillet. © D.R.

«Le chef de l’Etat n’est pas en vacances en Europe», a affirmé le porte-parole de la présidence de la République gabonaise ce 14 juillet. Renouant avec la presse après 4 mois de confinement, Jessye Ella Ekogha a indiqué que, comme pour les membres du gouvernement, le président Ali Bongo «s’attèle à la tâche quotidiennement». Ali Bongo, a-t-il dit, a depuis le début de cette pandémie participé à plusieurs réunions de l’Union africaine (UA), en visioconférence. Au cours de ces réunions, il a porté, en sa qualité de président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), la voix de l’Afrique centrale et a plaidé pour une stratégie coordonnée à l’échelle du continent en matière de riposte contre le Covid-19, et de relance économique.

Dans les jours et semaines à venir, a informé le porte-parole de la présidence, le président de la République gabonaise aura «un agenda international particulièrement chargé». Selon lui, Ali Bongo participera à un nouveau sommet de l’UA le 28 juillet et à un sommet ordinaire de la CEEAC deux jours plus tard, soit le 30 juillet.

S’il n’a pas indiqué les lieux où se tiendront ces différents événements, Jessye Ella Ekogha a également indiqué que «l’agenda du président de la République sera marqué par les festivités du 60e anniversaire de l’indépendance qui sont maintenues même si elles ont été allégées en raison du Covid-19». Ali Bongo a également reçu une invitation de son homologue français, Emmanuel Macron, pour participer au sommet Afrique-France qui devait se tenir à Bordeaux mais qui a été reporté du fait de Covid-19. En clair, estime Jessye Ella Ekogha, Ali Bongo pilote le Gabon et ses institutions pour faire face aux défis économiques et sociaux de l’heure.

En matière de lutte contre le Covid-19, a-t-il dit, le Gabon est considéré en Afrique comme l’un des pays où la riposte est la plus efficace. Il en veut pour preuve, le nombre de tests quotidien qui selon lui, est l’un des plus élevés par tête d’habitants en Afrique, le taux de létalité (0,76% au Gabon contre 2,76% en Afrique) et la baisse continue du nombre de cas.


Source link

Laisser un commentaire