Cameroun

Fuite des épreuves au Baccalauréat: L’Office du BAC se lave les mains !

Il aurait des antécédents psychiatriques

Le directeur de l’OBC soutient que la fuite constatée s’est produite hors de l’office qu’il dirige.
La ministre des Enseignements Secondaires, Nalova Lyonga, a promis des sanctions exemplaires. Mais avant, il faut retrouver les responsables de la fraude constatée à la session 2020 du Baccalauréat dans les séries C, D et TI. Les épreuves de Physique, Chimie et Sciences de la vie et de la terre ont fuité avant le jour de l’examen, obligeant la ministre à les reprogrammer pour les 3 et 4 août prochains.

A l’heure d’établir les responsabilités, chaque administration se lave les mains. Selon la CRTV Radio, qui a réalisé une enquête sur le sujet, le ministère des Enseignements Secondaires se dédouane, soulignant que c’est l’Office du Baccalauréat du Cameroun (OBC) qui a la charge de l’organisation dudit examen.

A l’OBC, le directeur tient aussi à dégager la responsabilité de son office. Toujours selon le média d’Etat, Etienne Roger Minkoulou indique que les épreuves querellées sont sorties de l’Office du BAC bien scellées. Il fait savoir que la fuite s’est produite dans le circuit d’acheminement des épreuves au niveau des délégués régionaux et départementaux, ainsi que des 1250 chefs de sous-centres d’examen à travers le pays.

Les enquêtes en cours permettront d’établir les responsabilités. En attendant, ce sont les candidats qui sont obligés de subir le contrecoup en repassant ces épreuves.

Source : Camerounweb.com

Laisser un commentaire