Gabon

Francophonie : Le Gabon soutient la transformation du multilatralisme


Les travaux de la 110e session du Conseil permanent de la Francophonie (CPF) ont dbut le 8 juillet, par visioconfrence, sous la prsidence de la Secrtaire Gnrale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo. Cette session est axe sur lexamen de la situation politique, diplomatique et conomique dans lespace francophone. L ambassadeur du Gabon en France et auprs de lOIF, Flavien Enongou, a dit la volont de son pays soutenir la transformation du multilatralisme.Prvue pour se tenir exceptionnellement sur deux jours (8-9 juillet 2020) par visioconfrence, la 110e session du Conseil permanent de la Francophonie (CPF) a dbut le 8 juillet. Lambassadeur du Gabon en France et auprs de lOIF, Flavien Enongou, porte la voix de son pays dans cette runion devant sappesantir sur lexamen de la situation politique, diplomatique et conomique dans lespace francophone.

Dans son rapport relatif ces points inscrits lordre du jour de la premire journe, en loccurrence, lexamen de la situation politique, diplomatique et conomique dans lespace francophone, la Secrtaire gnrale de la Francophonie a particulirement ax son intervention sur la transformation du multilatralisme dans un contexte international fortement boulevers par la crise sanitaire du Covid-19.

Louise Mushikiwabo a insist sur les consquences conomiques et sociales de cette crise qui a mis en vidence les ingalits, en particulier au sein des pays de lespace francophone. Do son appel une rinvention de la place du multilatralisme dans la rsolution des problmes internationaux, en vue de renforcer la coopration et la solidarit, par le dveloppement des actions rpondant aux besoins des populations.

Flavien Enongou a salu le rapport de la Secrtaire gnrale de la Francophonie et a affirm que le Gabon souscrit pleinement cet appel la transformation du multilatralisme et est dispos y contribuer, notamment en portant dans les instances internationales dont il est membre la ncessit de mettre en place les instruments efficaces dune nouvelle gouvernance sociale globale.

Rappelant laction du Gabon dans le domaine de lgalit femme-homme au sein de la Francophonie, il a exprim le soutien du Gabon au projet de rsolution qui sera examin au cours de cette session, portant cration du Fonds de solidarit de la Francophonie pour les femmes. Il a galement plaid pour un rexamen de la situation du Burundi, mis en observation depuis plusieurs annes au sein des instances de la Francophonie. A lissue des dbats, un consensus sest dgag autour dune leve prochaine des mesures, selon les procdures en vigueur. Les dbats se sont poursuivis ce jeudi 9 juillet par lexamen des questions administratives et financires de lOrganisation.




Source link

Laisser un commentaire