Togo

France : l’université de Sorbonne retire à un élu son diplôme

M. Arash Derambarsh, avocat, homme politique et conseiller municipal de Courbevoie (France), est dans de sales draps. Accusé depuis quelques jours sur les réseaux sociaux d’avoir plagié sa thèse de doctorat, il vient de voir ses craintes confirmées par l’université de Sorbonne.

David Beckham : sa confidence très intime au prince William

Selon les conclusions d’une enquête réalisée par le conseil pédagogique de l’université de La Sorbonne, la thèse intitulée « Fichiers de police, un encadrement légal et sociétal dans un environnement controversé » et soutenue le 11 décembre 2015 par l’élu de Courbevoie relève du plagiat, rapporte lanouvelletribune.info.

Au terme de la procédure, l’homme pourrait également être radié du barreau. « Le manuscrit de thèse de M. Derambarsh est quasi intégralement composé d’un assemblage de textes, produits dans un contexte académique ou publiés par d’autres auteurs que lui-même, et recopiés selon un ou plusieurs des procédés plagiaires visant à faire croire au lecteur que M. Derambarsh en est l’auteur », avait fait savoir la section disciplinaire dans la conclusion de son enquête.

Premier League : bonne nouvelle pour Jürgen Klopp

Le taux d’informations qui ne seraient pas issues des recherches de Arash Derambarsh serait évalué à 76 % sur l’ensemble du document. Sur les réseaux sociaux, le travail de recherche de l’homme de droit avait alimenté la polémique depuis plusieurs semaines. Sur Twitter, le compte Thèse et Synthèse s’était amusé à décrypter le travail de l’élu de Courbevoie. Le compte anonyme avait conclu que le travail de M. Derambarsh s’était résumé à 92 % du copier-coller.


Source link
#France #luniversité #Sorbonne #retire #élu #son #diplôme

Laisser un commentaire