Gabon

Destruction du Centre prscolaire de Lalala : Le terrain querell revient finalement lEtat


Le 30 dcembre 2020, dans le 5e arrondissement de Libreville, un tablissement scolaire avait t dtruit et le maire Chadi Moukarim brutalis. Le 22 janvier 2021, le Conseil des ministres a dclar dutilit publique le terrain lorigine du litige.Lon a encore en mmoire les images de la destruction du Centre prscolaire de lcole publique de Lalala, le 30 dcembre 2020. Des photos devenues virales sur les rseaux sociaux. Depuis la dmolition de cet tablissement scolaire, tous les regards taient tourns vers les pouvoirs publics. La raction des autorits est intervenue le 22 janvier 2021. A lissue du Conseil des ministres, le gouvernement a dcid de dclarer dutilit publique lespace sur lequel tait construite cette cole.

En effet, au terme de la prsentation du ministre de lHabitat et de lUrbanisme, le Conseil des ministres a entrin trois projets de textes. Parmi ces trois projets figure celui portant dclaration dutilit publique de la parcelle n 79 section DB, du plan cadastral de Libreville. La parcelle sur laquelle se trouvait le Centre scolaire de Lalala.

Selon le Conseil des ministres, ce dcret est pris en application des dispositions des articles 1er et 2e de la loi 6/61 du 10 mai 1961 rglementant lexpropriation pour cause dutilit publique et instituant des servitudes pour lexcution des travaux publics. Cest dans ce sens que, par ce dcret, est dclare dutilit publique, loccupation par lEtat de la parcelle n79 section DB, du plan cadastral de Libreville, sise au lieu-dit Lalala, dune superficie de 4638 m2, du titre foncier n 21154, en vue de la ralisation dun projet de construction dune cole et dune crche.

Si on en est arriv cette expropriation, cest que la stupeur a t son comble ce jour o huissier de justice et forces de lordre, sous ordre dun prtendu propritaire, taient alls dtruire un tablissement scolaire, sous le prtexte quil sagissait du terrain de ce dernier. Pis, voulant sinterposer, le maire de cet arrondissement, Chadi Moukarim, avait t brutalis par les agents de police.

LEtat rtablit ainsi lquilibre en dclarant dutilit publique cet espace. Ce qui a dailleurs t trs apprci par les internautes qui saluent cette raction du gouvernement. Le maire du 5e arrondissement est dailleurs lune des premires personnes ragir. Il remercie, au nom des enfants de ltablissement prscolaire de Lalala, les plus hautes autorits du pays, particulirement le prsident de la Rpublique, Ali Bongo Ondimba, pour cet acte social en faveur de notre jeunesse.

Quand larrogance, limmoral et la corruption croisent lautorit publique, a donne a. Merci au gouvernement pour sa clrit dans le traitement de cette affaire de destruction dinfrastructures scolaires de la commune de Libreville par de sulfureux personnages, a crit un commentateur, tandis quun autre se demande ce que dira maintenant la prfecture de Police de Libreville qui tait associe lopration.




Source link

Laisser un commentaire