Gabon

Covid-19 : Un nouveau couvre-feu observ depuis lundi


Suite lannonce de nouvelles restrictions lies au coronavirus, la population gabonaise est soumise, depuis lundi 25 janvier dernier, un nouveau couvre-feu de 20h 5h du matin et des amendes pour ceux qui ne respecteront pas les mesures barrires dictes par le gouvernement.Il est 18h, lchangeur de Nzeng-Ayong dans le 6e arrondissement de Libreville, les usagers se bousculent et tentent de regagner leurs domiciles le plus tt possible avant lheure du couvre-feu. Ici, cest celui qui propose le plus qui gagne, trouve une place dans le taxi.

Cela fait un moment que je suis l en cherchant rejoindre le quartier Dragage, mais sans succs. On compte les bus qui oprent dans cette direction et, il y a tellement de bousculades quon ne respecte plus la distanciation physique, s’est plaint Urielle.

Plus loin, le spectacle est le mme. Le trottoir bond de monde aux arrts de taxis. Les masques sur les visages au risque de se voir inflig une amande, seulement, la distanciation ne semble pas tre respecte car, la proccupation actuellement, trouver un taxi le plus vite.

Cinq (500 F CFA) Dragage propose Florent un chauffeur de taxi qui, par ailleurs, est dj son plein. Habituellement, les taximen prennent 300 F CFA pour cette distance, mais l, cest celui qui mise plus qui gagne facilement un taxi, a expliqu ce dernier.

Plus les heures passent, plus lchangeur se vide de son monde. Les commerants qui vendent cet endroit rangent galement leurs marchandises de peur dtre pris dans les mailles des agents des forces de lordre dj en place dans ce grand carrefour, depuis le dbut de la pandmie pour faire respecter les mesures dictes par le gouvernement.

Dsormais, face la tendance haussire de la courbe pidmiologique du Covid-19 depuis dcembre 2020 et le spectre dune introduction de variant du virus sur le territoire national, la population devra se soumettre aux mesures barrires et ce jusqu nouvel ordre au risque de se voir inflig une amande fix de 25 000 10 millions de francs CFA.

Therre Yasmina Makita




Source link

Laisser un commentaire