Cameroun

CONFIDENTIEL: un leader politique se propose d’aider Kamto à renverser Biya

Les magistrats ont été corrompus par Cavaye Yeguie Djibril

L’appel à l’insurrection populaire lancé par le leader du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), le Prof Maurice Kamto, reçoit de plus en plus d’écho favorable au sein de la classe politique camerounaise.

Après Cyrille Kemmegne, c’est au tour du président du Parti d’Action Populaire (PAP) d’apporter son soutien au numéro 1 de l’opposition camerounaise. Dans une lettre ouverte adressée à son aîné, NJANG Denis TABE estime que le “PAP et le CRM partagent beaucoup de points communs, en ce qui concerne la situation socio-politique en jeu”. Il précise que “M. Biya n’a pas simplement détourné les institutions de l’État, mais a également prouvé qu’il n’y avait pas de doute raisonnable, que la vie des habitants de l’ancien cameroon britannique du sud ne comportait” et se dit prêt à oeuvrer pour la chute du régime de Yaoundé.

Ci-dessous l’intégralité de la lettre adressée à Maurice Kamto

Au président national du Mouvement de la Renaissance du Cameroun, Parti politique,
Prof. Maurice KAMTO.

PLEDGE DE SOUTIEN AU PRÉSIDENT MAURICE KAMTO APPEL À UNE RÉSISTANCE COMMUNE

Monsieur le Président, au nom du parti d’action populaire (PAP), c’est avec un grand honneur que nous avons reçu votre lettre. C’était pour nous, une preuve que vous avez vraiment tous les Camerounais à cœur, conscients de la nature qui se détériore rapidement du pays. Nous pensons que votre sortie et vos actions sont un réveil pour les Camerounais de bonne foi et de conscience, qui aiment vraiment et veulent le meilleur pour que notre pays bien-aimé s’élève comme un peuple pour dire que cela suffit à ce régime de médiocrité et de barbarie.

Monsieur le Président, que vous ayez jugé nécessaire à ce stade d’attirer l’attention du PAP, nous apprécions. Le PAP et le CRM partagent beaucoup de points communs, en ce qui concerne la situation socio-politique en jeu. Depuis les jours de mon prédécesseur, le juge Ayah Paul, il y a toujours eu une relation très cordiale entre vous deux et les différents partis politiques. Dans cette perspective, je crois en la nécessité de maintenir cette relation de longue date pour le bien de notre peuple et de nos partis politiques respectifs.

Monsieur le Président, nous saisissons cette occasion pour vous féliciter, vous et votre parti, pour les énormes sacrifices que vous faites pour laisser la vérité, la justice, la paix, la démocratie, le développement et le progrès prévaloir dans ce pays. Nous sommes très conscients du fait que depuis 40 ans, les camerounais vivent sous servitude et comme nous le savons tous, il n’est pas facile de survivre à la dictature. Et ajouté au gouvernement déjà en déclin, nous sommes maintenant confrontés à la crise anglophone. Il est pathétique de noter que pendant quatre ans consécutifs, M. Biya n’a pas simplement détourné les institutions de l’État, mais a également prouvé qu’il n’y avait pas de doute raisonnable, que la vie des habitants de l’ancien cameroon britannique du sud ne comportait.

À cet effet, le PAP ne s’arrêterait à rien pour soutenir quelle que soit l’initiative mise en place pour que nous puissions renverser ce régime illégitime, incompétent et dictatorial de M. Biya et complices.

En l’état actuel de M. Président, nous croyons fermement que notre préoccupation devrait être une politique de changement et non pas une politique de positionnement. Nous plaçons la vie des peuples en premier lieu avant tous les gains politiques et c’est dans cette perspective que nous souhaitons renforcer notre collaboration avec le CRM. Bien que la crise anglophone reste une réalité brûlante qui nécessite une action immédiate, nous ne souhaitons cependant pas qu’elle serve simplement de marquer vers nos ambitions politiques et nos acquis, car le sang déjà coulé parle plus à nos consciences que nos intérêts individuels.

Une fois de plus monsieur, nous saluons cette phase de résistance que vous avez lancée et demandons à votre bureau de plus de consultation pour une Coalition commune du Front de résistance à l’opposition. Le PAP est prêt et ouvert à tout moment à collaborer avec vous et votre partie pour toute stratégie que vous jugerez nécessaire pour que les deux parties unissent leurs forces.

Tout en espérant une réussite, nous restons vos humbles partenaires.

Fait à Yaoundé, le 31 er août 2019
Président national
NJANG Denis TABE

NJANG_Denis_TABE“/>

Source : Camerounweb.com

Laisser un commentaire