Gabon

CEEAC : Ali Bongo passera le témoin à Sassou NGuesso en novembre | Gabonreview.com

Président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), le mandat d’Ali Bongo s’achèvera bientôt. Conformément au Traité révisé, la présidence sera transmise en novembre 2020 à Denis Sassou NGuesso, lors de la 18e session ordinaire des dirigeants de la Communauté.

Le président gabonais passera le témoin à son homologue congolais en novembre prochain. © D.R.

La 17e  session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) s’est tenue, par visioconférence, le 30 juillet. Elle a réuni 9 chefs d’Etat, 2 représentants de chefs d’Etat, le secrétaire général de la CEEAC, Ahmad Allam-Mi, ainsi que 2 invités spéciaux, Moussa FAki Mahamat, Président de la Commission de l’Union africaine (UA) et François Lounceny Fall, représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies et chef du Bureau régional des Nations unies pour l’Afrique centrale (Unoca).

Présidée par Ali Bongo, président en exercice de la CEEAC, la Conférence a adopté 12 décisions majeures. Celles-ci concernent la stratégie de prévention et de lutte contre le terrorisme en Afrique centrale ; la création de l’Académie régionale d’aviation civile en Afrique Centrale. Le Plan d’action régional de réduction des émissions de CO2 issue de l’aviation internationale en Afrique centrale, la Convention pour la prévention et la résolution pacifique des conflits liés à la gestion des ressources en eau partagée de l’Afrique Centrale ont été également adoptées.

La Conférence a aussi acté les lois types relatives aux télécommunications, technologies de l’information et de la communication (TIC), à la cybersécurité et du cadre réglementaire d’interconnexion transfrontalière des Etats membres de la CEEAC. Il en est de même en ce qui concerne le Plan d’action consensuel de déploiement des infrastructures de communications électroniques de l’Afrique centrale (PACDICE-AC), du Cadre institutionnel de sa mise en œuvre et du projet de renforcement des capacités en élaboration des projets.

A ces décisions s’ajoutent l’adoption de la Politique genre de la CEEAC et son plan d’action ; l’adoption du Plan d’action régional de la CEEAC pour la mise en œuvre de la Résolution 1325 des Nations unies et connexes sur les Femmes, Paix et Sécurité. L’adoption de la Stratégie régionale de la Communauté quant à la riposte face au Covid-19 et l’adoption de la Déclaration de Brazzaville sur la mise en œuvre du programme de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) d’identification des voyageurs (TRIP) font également partie des mesures prises par les chefs de l’Etat.

Ces derniers ont décidé de tenir leur 18e session ordinaire en novembre 2020 à Libreville au Gabon. «A cette occasion, la présidence en exercice de la Conférence sera transmise à la République du Congo, conformément aux dispositions pertinentes du Traité révisé», informe le communiqué final des travaux. En clair, Ali Bongo passera le témoin à son homologue congolais, Denis Sassou NGuesso. Par ailleurs, la 17e Conférence des chefs d’Etat de la CEEAC a décidé d’apporter son soutien au Rwanda pour la candidature du Dr Emmanuel Ugirashebuja, au poste de Juge à la Cour internationale de justice.


Source link

Laisser un commentaire