Cameroun

Cameroun : l’étudiante abattue par un sous-préfet obtient son BTS

Il appelle les Camerounais à l'unité

Un anniversaire qui fait de la peine à la famille de Lydienne Solange TABA.

La jeune étudiante tuée dans le domicile de Franck Derlin EYONO EBANGA, Sous-préfet de Lokoundjé, a réussi son Brevet de Technicien Supérieur en Gestion des Ressources Humaines. Elle avait encore quelques épreuves à passer cette année, après avoir raté son examen l’année dernière. Elle obtient donc son BTS à titre posthume.

Lydienne aurait eu 23 ans ce samedi. Elle était née le 12 septembre 1997. Jusqu’à la fin de son premier cycle, son cursus scolaire se déroule dans la ville de Douala. Elle ira ensuite continuer son second cycle à Pointe-Noire au Congo. Elle y obtient son baccalauréat avant de revenir sur Douala, où elle s’inscrit pour des études de ressources humaines.

Malheureusement, elle ne célèbrera pas ses 23 ans et ne fêtera jamais son BTS qu’elle rêvait d’obtenir.

Lydienne Solange Taba était pleine de vie, elle pensait avoir rencontré son prince charmant (le Sous-préfet) et ne cessait de venter son compagnon auprès de ses copines, comme nous l’a révélé Rosine, son amie, qu lendemain de son décès le 25 juillet 2020 à Kribi.

Quelques temps avant son décès, Lydienne vivait dans la peur. Le vendredi 24 juillet après les dernières épreuves du BTS, elle a voulu attendre des camarades, mais son compagnon l’a sommé de rentrer aussitôt. Elle retourne donc sur Kribi à 18h et vers 21h, elle va à la rencontre de celui qu’elle considérait comme son fiancé. Elle ne sortira pas vivante de la résidence de ce dernier. Lydienne sera retrouvée le lendemain, morte. L’homme va de déclarer qu’elle a été tuée accidentellement pendant qu’il nettoyait son arme pour la ranger, thèse que réfutent les proches de Lydienne, surtout que la jeune dame portait une grossesse de 6 semaines.

Durant ses obsèques, la famille a réclamé justice, d’ailleurs une plainte a été déposée le jeudi 03 septembre par Me Dominique Fousse, membre du collectif > en charge de l’affaire.
Cependant, ce 09 septembre, Franck Derlin Eyono Ebanga a été appelé à d’autres fonctions par décret présidentiel, situation que ne comprennent pas les parents de la victime.

Source : Camerounweb.com

Laisser un commentaire