Europe France

Bordeaux poursuit sa remontée, Nantes toujours au ralenti

Hwang Ui-jo a marqué les deux buts de la victoire de Bordeaux contre Angers, dimanche 24 janvier.

Bordeaux est revenu à hauteur de l’Olympique de Marseille – défait samedi à Monaco (3-1) – à la sixième place du classement de Ligue 1, dimanche 24 janvier, à la faveur de sa victoire contre Angers (2-1).

La 21e journée se poursuit avec le choc de haut de tableau entre Rennes et Lille à 17 heures, et se conclura avec le derby entre Saint-Etienne et Lyon à 21 heures.

Lire aussi Ligue 1 : diminués par le Covid-19, les Verts misent sur l’état d’esprit dans le derby contre Lyon

Bordeaux-Angers 2-1

Un doublé rapide du Sud-Coréen Hwang Ui-jo a permis à Bordeaux de prendre le dessus sur Angers et de signer un troisième succès consécutif. L’attaquant a inscrit dans le premier quart d’heure son premier doublé depuis son arrivée à Bordeaux en 2019.

Les Angevins ont ensuite réagi et réduit l’écart sur un coup franc d’Angelo Fulgini. Sans trois parades de Benoît Costil ou le poteau au retour des vestiaires, le SCO serait même revenu au score.

Grâce à ce succès, les Bordelais se réservent le droit de rêver à l’Europe, à condition de continuer sur leur lancée contre Lille et Lyon dans les dix prochains jours. Les Angevins, battus pour la troisième fois de suite, sont dépassés au classement par leurs adversaires et sont désormais 9e.

Metz-Nantes 2-0

Farid Boulaya, à droite, a marqué le second but de Metz contre Nantes.

Raymond Domenech n’a pas enchaîné un quatrième match nul depuis son arrivée sur le banc des Canaris. Mais l’ancien sélectionneur des Bleus l’aurait sans nul doute préféré : il a subi sa première défaite avec Nantes sur la pelouse de Metz.

Depuis son arrivée au club, fin décembre 2020, la situation ne s’améliore pas : trois points en quatre matchs, et seulement deux buts marqués, symbole d’une animation offensive encore insuffisante. Les Nantais ont frappé huit fois, sans jamais réussir à cadrer.

Déjà buteur lors de la victoire de prestige contre Lyon lors du match précédent, le Messin Aaron Leya Iseka a ouvert le score après la demi-heure de jeu, trompant le gardien nantais Alban Lafont d’un lob. En tout fin de match, Farid Boulaya a donné plus de relief à la victoire de Metz, désormais huitième du classement.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Raymond Domenech, le revenant

Reims-Brest 1-0

Un but gag a suffi aux Rémois pour s’imposer contre les Bretons. Peu avant la mi-temps, Nathanaël Mbuku a marqué en déviant involontairement une reprise de volée puissante de Xavier Chavalerin. Brest a ensuite poussé pour revenir au score, mais les hommes d’Olivier Dall’Oglio ont été maladroits devant le but.

Après un début de saison raté, les Champenois faussent compagnie aux équipes de bas de classement et prennent neuf points d’avance sur le premier relégable, Dijon.

Dijon-Strasbourg 1-1

Le Strasbourgeois Alexander Djiku et le Dijonnais Mama Samba Balde ne sont pas parvenus à se départager dimanche 24 janvier.

Dans ce duel de mal classés (15e et 18e), aucune des deux équipes n’est parvenue à faire la différence, et toutes deux restent invaincues en 2021. Ludovic Ajorque a ouvert le score en étant à l’affût après une parade du gardien dijonnais. Les Strasbourgeois auraient même pu doubler la mise dans la foulée, mais Adrien Thomasson a trouvé la barre transversale. Sur leurs quinze frappes, seules deux ont trouvé le cadre.

Peu après l’heure de jeu, le Dijonnais Senou Coulibaly a égalisé après un corner, pour le premier but dijonnais à domicile depuis trois mois. Les Bourguignons, qui célébraient leur 200e match dans l’élite, s’emparent de la place de barragiste aux dépens de Nîmes, dont le match face à Lorient a été reporté en raison de cas de Covid-19.

Le Monde


Source link

Laisser un commentaire