Gabon

Au Gabon, plus aucun projet ne sera annoncé sans financement préalable | Gabonreview.com

Comme pour protéger Ali Bongo des critiques plus ou moins justifiées sur l’annonce de grands projets d’infrastructures dont plusieurs n’ont jamais été suivis d’effet, à l’instar des 5000 logements par an et la Marina de Libreville, Jessye Ella Ekogha, porte-parole de la présidence de République, a déclaré lundi qu’aucune annonce de nouveaux projets ne sera faite sans une budgétisation claire, voire un financement préalable.

Maquette de la Baie des Rois à Libreville. Un projet annoncé depuis de longue date, dont la livraison reste attendue. © D.R.

 

Au Gabon, l’annonce faite par Ali Bongo de la construction de 5000 logements par an, la réhabilitation de la Route nationale 1, la construction d’une Marina à Libreville (la Baie des Rois), la réhabilitation du palais des conférences de la Cité de la démocratie, la réhabilitation du stade omnisport Omar Bongo, etc. n’ont pas quitté la mémoire des populations qui y avaient cru. D’autant qu’à l’époque, l’économie du pays se portait plutôt bien. Une dizaine d’années après pourtant, aucun de ces différents projets comme d’autres n’a été livré, au point que certains députés à l’Assemblée nationale, y compris ceux faisant partie de la majorité, ont exhorté le gouvernement à «éviter de faire mentir le président de la République», donc à préserver le caractère sacré de sa parole.

Il semblerait que c’est ce à quoi aspire désormais le palais présidentiel qui a accueilli les 18 et 19 janvier dernier le séminaire gouvernemental axé sur l’«accélération de la transformation du Gabon». Des travaux présidés par la Première ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda, au cours desquels a été élaboré une feuille de route d’une vingtaine d’actions jugées prioritaires pour l’amélioration des conditions de vie des Gabonais, à travers notamment la réduction du poids du secteur pétrolier dans le PIB national, la réduction des importations, la restructuration et la diminution de la dette publique et le soutien aux PME. C’est d’ailleurs conformément à ce document, le Plan d’accélération de transformation, que le palais présidentiel souhaite que tous les prochains projets d’envergure soient annoncés. Et le conseiller spécial d’Ali Bongo et porte-parole de la présidence de la République met un point d’honneur à ce que tous ces projets bénéficient au préalable d’une budgétisation claire avant qu’ils soient portés à la connaissance du public. Officiellement, le but est d’assurer une «cohérence entre les annonces et les actes».

«En clair, a expliqué Jessye Ella Ekogha, à l’avenir, aucune annonce de nouveaux projets ne sera faite si les projets en question n’ont pas été préalablement financés.» Au palais, on annonce d’ailleurs déjà l’adoption d’une Loi de finances rectificative pour coller à la nouvelle donne.


Source link

Laisser un commentaire