Gabon

Accaparement des terres : le Gabon, dans le top 10 mondial des pays dpossds


Tout rcemment paru, LAtlas des Afriques, ralis le journal Le Monde Afrique et lhebdomadaire La Vie, classe le Gabon dans le top 10 des pays dpossds peu peu de leurs terres, avec plus dun million dhectares vendus ou lous.Selon le dernier atlas publi par Le Monde Afrique, le continent noir compte la moiti des surfaces cultivables disponibles dans le monde. Mais, de nombreux pays trangers au continent accaparent ces terres, fragilisant la scurit alimentaire et environnementale des populations locales.

LAtlas note que le Gabon compte parmi les pays cibles des Etats-Unis, de Singapour, de la Chine, de la France, de lItalie et de lInde. Si lemprise de Singapour ne fait plus dbat au Gabon du fait des plantations dhva et de palmier huile dtenues par la singapourienne de ngoce et de courtage de denres, on ne devra pas oublier les autres oprateurs forestiers asiatiques, notamment les Chinois. Ceux-ci ont en effet accru, ces dernires annes, leur productivit dans lexploitation forestire, 74% des superficies attribues lexploitation forestire leur appartiennent dailleurs. Olam, pour sa part, a dbois depuis 2012 environ 20.000 hectares de forts dans ses concessions gabonaises, selon les donnes, datant de 2017, des ONG environnementalistes Mighty Earth et Brainforest. Rajustant ce chiffre, la multinationale dclarait plutt 25.000 hectares, prcisant quil sagissait de forts secondaires hautement exploites et dgrades et que cette superficie ne reprsentait que 0,1% des zones forestires du Gabon.

Selon les cartes et infographies de lAtlas du journal Le Monde Afrique, le Gabon figure parmi, les 10 premiers pays africains, en millions dhectares vendus ou lous depuis 2000. Il occupe le 9me rang dans le top 10 mondial (des) pays o des transactions ont lieu depuis 2010 avec plus d1 million dhectares vendus ou lous.

Les gouvernements complaisants quant cet accaparement des terres et les investisseurs trangers complices prsentent le phnomne comme un levier de dveloppement, favorable aux agricultures locales et comme une rente devant permettre le financement dautres projets. En ralit, cet accaparement foncier ne dbouche quasi exclusivement que sur des monocultures intensives tournes vers lexportation et ne bnficiant rellement quaux multinationales et gouvernants corrompus.

LAtlas fonde son tude sur la base de donnes indpendante Land Matrix. Se dfinissant comme une matrice des transactions foncires, celle-ci est une interface en ligne offrant des donnes et des outils danalyse sur les transactions foncires de grande envergure. Selon Le Monde Afrique, Land Matrix a rpertori prs de 1800 acquisitions de terres grande chelle ralises dans le monde depuis lan 2000, lAfrique est la rgion la plus cible avec 33 % de la surface concerne et 34 % des transactions conclues.




Source link

Laisser un commentaire